Les voeux 2019 de la présidente de l’OPH

Avec l’ensemble de l’équipe de l’OPH et du CA, je veux présenter, à chacune et à chacun, mes vœux les plus sincères de bonheur, de santé et de réussite.

Vous le savez, l’Office n’est pas tout à fait une entreprise comme les autres. S’il n’est pas une administration, il remplit pourtant une mission de service public essentielle. Faire vivre, ici et maintenant, est un défi qu’avec vous j’entends continuer à relever quotidiennement. Par la même, nous donnons du sens au droit au logement pour tous et au droit à la ville pour toutes et tous.

Certes, nous évoluons dans un contexte particulièrement difficile. Mais cette situation difficile, loin de nous inviter à baisser les bras, est pour moi prétexte à redoubler d’énergie et d’imagination : nous avons besoin de nous dépasser ! Parce que la belle idée que nous faisons vivre chaque jour, celle de loger, dans les meilleures conditions possibles et à un coût abordable, les familles, les jeunes, les personnes âgées… le plus grand nombre de nos concitoyens – cette belle idée mérite d’être défendue.

Force est de constater que nous avons, dans le logement social mais c’est vrai dans toute notre société, besoin de reconstruire du sens commun. Entre l’isolement du foyer et l’anonymat de l’espace collectif, il existe un espace où l’intime rencontre la communauté. C’est dans cette “partie commune”, au sens propre comme au figuré, que se joue beaucoup de la qualité de vie au sein de nos résidences : il faut prendre soin de cette partie commune comme de la prunelle de nos yeux : elle est le lieu de la rencontre, sans lequel la collectivité ne peut s’épanouir.

Sans doute nous faut-il plus et mieux accompagner les projets qui peuvent naître dans ces parties communes : permettre aux locataires de s’approprier pleinement ces lieux partagés comme des espaces de convivialité et d’échanges humains. Sans doute aussi, puisque notre Office va être amené dans les années à venir à renouveler son patrimoine – à CONSTRUIRE –nous faudra-t-il consacrer du temps à la qualité de ces espaces, où se joue beaucoup de la qualité de vie. Il nous faudra graduer le plus finement possible cette articulation sensible entre le logement et l’espace public.

L’urbain et l’humain, c’est ainsi !

En louant des logements nous faisons vivre des droits : celui de se loger pour les familles de notre ville. Nous devons également plus et mieux faire écho à des aspirations humaines : celles d’une vie plus douce et plus harmonieuse, où nous, nos enfants, nos proches, trouverons quelque chose qui s’appelle le bonheur d’être ensemble. Vous l’aurez compris c’est cette volonté qui m’anime pour construire avec vous, un OPH durable tourné vers l’avenir et défendre le « Faire Ville ensemble » pour l’amélioration au quotidien des conditions de vie de chacun et chacune.

Puisse l’année 2019 en être le témoignage concret en souhaitant que nous y contribuions toujours plus, toujours mieux, toujours ensemble.